Histoire du manoir

Cet ancien manoir seigneurial fut pendant longtemps le siège du fief de Longuelune qui s'étendait sur les paroisses de Longuelune, Grosbois et Piseux. Robert de Varennes a acheté ce fief en 1546 et aurait fait construire, vers les années 1550-1555, le manoir qui subsiste aujourd'hui, l'ancien manoir féodal étant devenu inhabitable. Robert de Varennes appartenait à une famille bourgeoise qui exploitait des hauts fourneaux et des forges dans la vallée de l'Iton sur Breteuil. Il fabriquait en grande quantité des boulets de canon destinés à l'artillerie de François Ier vers les années 1540. L'édifice est une construction d'époque Renaissance en briques et tuiles, seuls les encadrements et les angles des ouvertures sont en pierres. A l'arrière, un renflement, situé au milieu du bâtiment, débouche sur un puits, il pourrait s'agir d'oubliettes. Une clé de voute en pierre située sur la façade principale porte des armoiries ; l'écu comporte un chevron accompagné en chef de deux étoiles et en pointe d'un coeur. Après l'extinction de la famille de Varennes, le fief de Longuelune fut rattaché au Comté de Tillières en 1626.

A voir, à faire